Suite au concours Défis RH 2019 mené par Cangaroo, nous avons cumulé quelques informations concernant les professionnels RH. Notez que cette étude a été menée auprès d’un échantillon de 60 répondants situés au Québec qui suivent les activités de Cangaroo sur LinkedIn. Elle n’est donc pas forcément représentative de l’ensemble du marché des ressources humaines au Canada.

 

Nos répondants étaient principalement issus des générations X et Y :

 

Les défis liés aux ressources humaines pour l’année 2019

Les défis les plus communs sont liés à la culture d’entreprise (74,6%), l’amélioration du processus de recrutement (52,5%), l’intégration des nouveaux employés (47,5%), la formation (40,7%), la gestion de la performance (39%), la rémunération (33,9%), la structure et l’organigramme (25,4%), la gestion des avantages sociaux (20,3%) et la gestion des demandes de vacances (18,6%).

À la lumière de ces chiffres, on peut déduire que les entreprises mettent davantage l’accent sur les mesures d’attraction (image de marque, recrutement, intégration) et moins sur les initiatives de rétention (évaluations, formation, rémunération). Ce qui a des conséquences directes sur le taux de roulement.

Le bon moment pour investir en attraction et en rétention varie selon les enjeux de chaque entreprise. Si votre compagnie compte peu de départs, elle aura tendance à investir sur l’attraction. C’est un tout qui doit être balancé, mais il ne faut pas attaquer tous ces défis au même moment. L’idéal est de prioriser ce qui compte le plus pour votre organisation, pour accomplir votre vision et fidéliser vos employés.

 

Les professionnels RH : ils s’intéressent à quoi?

Au départ, en tant que courtier en assurance et en rentes collectives, nous étions un peu tristes de constater que les professionnels RH n’aiment pas entendre parler du sujet qui nous passionne. Par contre, nous avons réalisé qu’il y a un besoin clair pour les professionnels RH d’être épaulés par rapport à leurs avantages sociaux. Ils ont besoin de courtiers dynamiques, qui connaissent leur domaine de fond en comble et qui vulgarisent assez bien pour rendre le tout… captivant!

Tout ce qui touche aux humains : culture d’entreprise, recrutement et développement organisationnel, intéresse les répondants à plus de 71%. On peut lire dans plusieurs études que les générations Y et Z sont très intéressées par l’informatique. Ce n’est pas tout à fait le cas selon notre sondage puisque l’application des technologies en RH est à 35,6%, ce qui prouve que les entreprises technologiques ont encore des croûtes à manger pour susciter l’intérêt des professionnels RH.

Évidemment, tout ce qui a trait aux procédures, lois et normes perd en popularité, puisque le rôle des RH devient de plus en plus stratégique et de moins en moins administratif.

 

Comment communique-t-on avec des professionnels RH?

* Pour la section “Other”, les répondants ont indiqué : livres, ouvrages et revues RH.

Un article de blogue reste le moyen le plus accessible pour attirer l’attention des professionnels RH. Lorsque l’article est clair, bien structuré, avec du contenu pertinent pour eux, c’est payant parce que 86,4% s’y intéressent.

Alors que la tendance actuelle porte à croire que les gens préfèrent regarder des vidéos plutôt que de lire des articles, les répondants semblent prouver le contraire. Le niveau d’éducation et le temps disponible favorisent la lecture d’articles de blogue dans le cas des professionnels RH. S’il y a des vidéos, vaut mieux les créer plus courtes pour captiver leur attention et rédiger un article plus complet sur le sujet afin qu’ils puissent s’y référer.

 

Quels sont les médias sociaux les plus consultés par les professionnels RH?

Évidemment, LinkedIn reste le média chouchou des professionnels RH avec une utilisation de 94,9% chez nos répondants. Facebook arrive en deuxième avec 81,4%, Instagram à 59,4%, YouTube à 35,6% et Twitter, qui perd en popularité, ne représente que 13,6%.

 

Finalement, si vous suivez les tendances d’utilisation des médias sociaux à la lettre, les résultats ne seront pas les mêmes. Voilà pourquoi il faut connaître notre public-cible afin de lui communiquer l’information qui l’intéresse, sur le bon média. Et vous, quels sont les défis envisagés pour la prochaine année qui sont liés aux ressources humaines?