Pour plusieurs entreprises, promotion rime avec gestion de personnel. Toutefois, ce ne sont pas tous les employés qui ont l’envie ou le potentiel pour devenir de futurs gestionnaires.

Un employé performant sur le plan technique n’est pas forcément un bon leader. Le contraire est tout aussi vrai!

Dans ce cas, comment reconnaître les qualités des futurs gestionnaires parmi vos employés?

 

futurs-gestionnaires

 

Il écoute les gens et les employés ont tendance à se confier à lui.

Un bon gestionnaire pratique l’écoute active. Il entend, comprend et s’intéresse à la réalité de ses employés. Son empathie inspire confiance, alors les gens viennent le voir pour lui partager leurs confidences.

La contrepartie d’un gestionnaire empathique, c’est qu’il doit savoir mettre ses émotions de côté lorsqu’il est confronté à des décisions rationnelles.

 

futurs-gestionnaires

Il connait les enjeux de la direction et la réalité des employés. Pratiquement tout le monde lui fait confiance.

Un manager productif et engagé comprend les directives de ses exécutifs et sait les traduire en résultats. Il connait aussi la réalité du terrain, ce qui lui permet de mitiger les attentes de la direction. Il n’est pas affiché comme étant plus proche des exécutifs ou des employés.

Cet équilibre est très difficile à atteindre. Les gestionnaires qui y parviennent ont souvent tendance à se sentir isolés, parce qu’ils sont les amis de tout le monde, mais de personne à la fois. Parler avec d’autres managers à l’interne ou à l’externe de l’organisation leur permettra de se sentir plus à l’aise.

 

futurs-gestionnaires

Lorsqu’il en a trop sur ses épaules, il n’hésite pas à demander de l’aide à ses collègues.

Savoir déléguer est un art. Le gestionnaire est conscient de la nature et la complexité des responsabilités qu’il délègue. Il prend le temps de connaître ses employés, puis apprend à leur faire confiance. Il connait les forces et intérêts de chacun des membres de l’équipe et demande à ses employés de contribuer à la division des tâches.

Il est facile de déléguer des tâches qu’il n’aime pas. Un bon manager délègue d’abord des responsabilités plutôt que des tâches précises. Cela crée un sentiment de confiance et d’imputabilité chez l’employé qui prendra conscience de son impact au sein de l’équipe.

 

futurs-gestionnaires

C’est un bon mentor qui sait comment vulgariser son travail et faire évoluer ses coéquipiers.

Un bon patron est en mesure d’évaluer les compétences des membres de son équipe, puis de les amener à se développer davantage. Il sait synthétiser l’information pour faire passer ses messages.

Le bon gestionnaire peut coacher par l’exemple, mais il doit faire attention de ne pas réaliser tout le travail à la place de l’employé. Il doit leur apprendre à pêcher plutôt que de leur offrir un poisson déjà cuit.

 

futurs-gestionnaires

Il est inclusif, il essaie de rassembler tous les membres de son équipe.

Il ne laisse tomber personne, il veut que chacun se sente à sa place. Il essaie de leur accorder de l’attention comme un parent qui a plusieurs enfants. Il n’aime pas mettre les gens à l’écart ou sentir qu’ils s’isolent d’eux-mêmes.

Lorsqu’un conflit survient, le gestionnaire rassembleur doit laisser les deux parties discuter entre elles et éviter de s’impliquer dans la situation, sauf si elle requiert un médiateur.

 

futurs-gestionnaires

Il sait prendre du recul pour établir une vision et la partager.

Un gestionnaire visionnaire inspire ses employés et se transforme en partenaire stratégique pour les hauts dirigeants. Il sait à quel moment prendre un temps d’arrêt pour réfléchir et quand il est l’heure de soutenir les tâches opérationnelles.

En période de croissance ou lorsqu’il y a un manque de personnel, il est facile pour les gestionnaires de tomber dans l’opérationnel et d’avoir de la difficulté à imaginer une vision d’ensemble. Faire appel à un consultant aide à porter un regard nouveau sur vos problématiques. Vous pouvez également organiser des retraites stratégiques à l’extérieur du bureau pour stimuler votre créativité.

 

futurs-gestionnaires

Il collabore avec les autres départements pour partager les bonnes pratiques.

Le gestionnaire modèle est capable de s’inspirer des bonnes pratiques réalisées dans les autres départements. Il travaille conjointement avec les autres divisions pour avoir une vue d’ensemble sur l’impact que son équipe peut apporter à la pérennité de l’entreprise.

Bien qu’il collabore avec d’autres départements, le gestionnaire sociable ne doit pas oublier de garder du temps pour son équipe… et pour lui!

 

futurs-gestionnaires

Il est capable de trancher lorsque vient le temps de prendre des décisions.

Un bon patron sait garder son calme dans les situations stressantes. Même s’il n’est pas certain du résultat, il ne recule pas devant le risque. Il se décide rapidement et gère facilement l’inattendu.

La contrepartie d’un gestionnaire décisif, c’est qu’il peut avoir tendance à ne pas analyser la situation assez longuement avant de prendre une décision. Il aurait avantage à cumuler des données et les analyser pour prendre des décisions plus éclairées.

 

 

En conclusion

Évidemment, ces compétences ne sont pas forcément développées à 100% avant d’entrer en poste. Parfois, il faut laisser la chance aux employés de démontrer qu’ils ont les capacités et la motivation pour réussir.

Finalement, êtes-vous en mesure d’identifier les employés qui ont un potentiel de devenir de futurs gestionnaires?

Surtout, leur avez-vous déjà posé la question? Qui parmi eux ont des ambitions de gérer une équipe? Qu’avez-vous fait pour les encourager dans cette voie?

Vaut mieux savoir qui sont vos futurs gestionnaires pour préparer la relève en vue des prochaines embauches. Un candidat de l’externe mettra beaucoup plus de temps à comprendre le contexte de l’entreprise et à se former. Misez sur vos employés et aidez-les à devenir les futurs joueurs stratégiques de votre organisation.

[Total : 0   Average: 0/5]